(proposée par PICPUS ; picpuscg@easynet.fr - C.G.A.R.P.)

Cher Monsieur,

Quel dommage! je me faisais une fête de venir à l'inauguration de vos nouveaux bureaux mais j'ai été un peu trop optimiste dans l'organisation de mon temps.

Cette période est traditionnellement très chargée dans notre activité : une série d'obligations incontournables m'a obligé à tout décaler.

Que diriez-vous d'un déjeuner au début du mois prochain ? Nous pourrions ensuite visiter vos locaux, après le repas.

Tous mes voeux de succès.

Croyez cher Monsieur, à mes sentiments les meilleurs.