(Last updated : Mon, 16 Jun 1997) [ AdmiNet | graticiels | philo ]

BACCALAUREAT GENERAL

Epreuve : philosophie

Série S

Versailles, le 16 juin 1997

1er sujet :
L'imaginaire et le réel se contredisent-ils ?

2ème sujet :
Peut-on changer le cours de l'histoire ?

3ème sujet :
Vous dégagerez l'intérêt philosophique du texte suivant en procédant à son étude ordonnée:

C'est beaucoup que d'avoir fait régner l'ordre et la paix dans toutes les parties de la république ; c'est beaucoup que l'Etat soit tranquille et la loi respectée : mais si l'on ne fait rien de plus, il y aura dans tout cela plus d'apparence que de réalité, et le gouvernement se fera difficilement obéir s'il se borne à l'obéissance. S'il est bon de savoir employer les hommes tels qu'ils sont, il vaut beaucoup mieux encore les rendre tels qu'on a besoin qu'ils soient ; l'autorité la plus absolue est celle qui pénètre jusqu'à l'intérieur de l'homme, et ne s'exerce pas moins sur la volonté que sur les actions. Il est certain que les peuples sont à la longue ce que le gouvernement les fait être. Guerriers, citoyens, hommes, quand il le veut ; populace et canaille quand il lui plaît: et tout prince qui méprise ses sujets se déshonore lui même en montrant qu'il n'a pas su les rendre estimables. Formez donc des hommes si vous voulez commander à des hommes: si vous voulez qu'on obéisse aux lois, faites qu'on les aime, et que pour faire ce qu'on doit, il suffise de songer qu'on le doit faire.

ROUSSEAU


(extrait du groupe de discussion : fr.sci.philo)

   les deux sujets du bac (j'exclus le commentaire
   de texte pour raisons exclusivement pratiques)
   sur lesquels nos enfants viennent de plancher
   vous inspirent-ils ? :

   - Le savoir exclut toute forme de croyance

   - A quoi reconnait-on l'humanité en chaque homme

--
Clotilde Chaland
http://www.geocities.com/Paris/LeftBank/7936/