Nutrition

Manger de l’ail le soir : les bienfaits de ce condiment exceptionnel

Depuis l’Antiquité, l’ail est un aliment reconnu pour ses nombreux bienfaits sur la santé : bon pour la tension artérielle et le cholestérol, antioxydant, antimicrobien… L’ail peut donc traiter de nombreux problèmes de santé malgré sa mauvaise réputation (il procure une mauvaise haleine). Dans cet article, nous avons souhaité nous pencher sur les vertus de l’ail et vous expliquer pourquoi il est intéressant ou non de manger de l’ail soir.

L’ail : une plante bourrée d’avantages

L’ail appartient à la famille des Liliacées. Cette plante blanche est utilisée depuis très longtemps pour ses nombreuses vertus santé. L’ail devient notamment un antibiotique naturel puissant lorsque l’on écrase son bulbe : une fois réduit, ce dernier libère deux substances chimiques (le phytoncide et l’allicine) bonnes à la santé. L’ail renferme également de nombreux enzymes antioxydants et anticoagulants comme de la vitamine A, C et plusieurs du groupe B. Il contient aussi d’autres minéraux essentiels à la santé comme du zinc et du potassium bénéfiques aux os et à la peau.

les bienfaits de l'ail le soir

Du fait de sa composition, l’ail aide donc à soulager certains troubles comme le rhume, le cholestérol et bien d’autres.

Bienfaits de l’ail : une plante pleine de vertus !

En plus d’apporter un goût supplémentaire à ses plats, l’ail présente des atouts santé considérables. Les voici.

Un antivirus, antimicrobien et antibactérien puissant

Depuis des siècles, l’ail est utilisé pour lutter contre les virus et bactéries. En effet, l’allicine a des propriétés antibactériennes, antivirales et antifongiques reconnues pour combattre de nombreuses bactéries pathogènes.

La propriété antimicrobienne de l’allicine fait également de l’ail un aliment efficace pour lutter contre les infections.

Un antioxydant efficace

L’ail est une importante source d’antioxydants. Ces derniers ont la particularité de détruire les radicaux libres, responsables du vieillissement prématuré et de l’apparition de certaines maladies.

Il est bon pour le coeur

L’ail est efficace pour lutter contre le mauvais cholestérol, qui augmente le risque de maladies cardiovasculaires. De plus, il augmente la fluidité du sang, ce qui diminue le risque de formation de caillots pouvant boucher les artères et les veines.

Autre bienfait : l’ail participe à la régulation de l’hypertension artérielle.

Il prévient l’apparition de certains cancers

L’ail aurait aussi un effet protecteur contre certains cancers. En effet, selon des études, la consommation d’ail permettrait de diminuer les risques de cancer de la prostate, de l’estomac, de l’oesophage, du sein et du côlon. De plus, l’ail favorise le taux de combativité du système immunitaire, aidant ainsi le corps à mieux combattre les cellules cancéreuses.

Les effets de l’ail sur la ligne

Associé un régime équilibré à la consommation d’ail est une bonne idée pour perdre du poids. En effet, l’ail aide à réguler le transit grâce à ses propriétés antioxydantes. Et en donnant un sentiment de satiété au cerveau, l’ail pousse à moins manger (ce sentiment de satiété est dû à l’allicine et au phytoncide). Ces deux substances stimulent également l’adrénaline, entraînant de ce fait un meilleur métabolisme. Résultat : vous brûlez davantage et plus facilement des calories.

Donc, même si l’ail peut provoquer une mauvaise haleine, ce condiment n’est pas à laisser de côté durant un régime minceur. En consommant de l’ail pendant votre régime, vous pourrez augmenter votre métabolisme, brûler des calories et réguler votre transit ; des actions propices à la perte de poids proposées par un petit aliment, mais à utiliser avec parcimonie.

De plus, si vous cherchez à maigrir avec de l’ail, gardez en tête que ce condiment ne peut pas être le seul responsable de votre perte de poids. Une alimentation équilibrée et la pratique d’un sport sont également essentielles pour maigrir.

Autre point important : n’adoptez pas un régime uniquement à base d’ail. L’ail n’est pas dépourvu d’effets secondaires !

L’ail aussi en beauté !

Contre les verrues, l’ail est efficace ! Pour l’utiliser, frottez doucement votre verrue avec une gousse d’ail en prenant soin de bien protéger votre peau autour pour éviter qu’elle ne brûle. Ce remède de grand-mère est à suivre jusqu’à la disparition totale de votre verrue.

Autre astuce de grand-mère contre l’acné : appliquez une gousse d’ail sur vos boutons. Les propriétés antiseptiques et antibactériennes de ce condiment limitent les inflammations.

L’ail peut aussi s’utiliser sur les cheveux pour combattre les pellicules et limiter leur chute. Et sur les ongles, il est idéal pour leur redonner de l’éclat s’ils sont abîmés ou ternes.

Quels sont les effets indésirables de l’ail ? Les précautions à prendre en compte

Certaines personnes peuvent souffrir d’une allergie à l’ail. Ce condiment peut aussi entraîner un problème au niveau du foie s’il est consommé en trop grande quantité. D’autres effets secondaires peuvent également être ressentis :

  • Consommer de l’ail régulièrement et en quantité élevée pourrait modifier le glucose sanguin. Les personnes diabétiques doivent donc faire attention.
  • Manger de l’ail cru en quantité importante et en ayant l’estomac vide peut entraîner des troubles gastro-intestinaux. La « dose sûre » est comprise entre une et deux gousses d’ail par jour.

Les femmes qui allaitent leur bébé doivent aussi faire attention quant à leur consommation d’ail, car ce condiment peut modifier le goût du lait maternel.

Consommation d’ail VS prise de médicaments : qu’en est-il ?

Les suppléments ou extraits d’ail peuvent interagir avec certains traitements de type anticoagulants. Consommer en quantité excessive de l’ail en parallèle de ce type de médicament peut aussi avoir un effet additif, augmentant de ce fait, les risques de saignements.

Pour les personnes suivant un traitement hypoglycémiant, consommer de l’ail en grande quantité pourrait accentuer l’effet de leur traitement.

D’un point de vue général, consommer moins de 4 grammes d’ail par jour est plus prudent pour éviter une éventuelle interaction néfaste.

Comment consommer l’ail ?

Malgré la mauvaise haleine qu’il procure, l’ail est un allié idéal si vous suivez une alimentation saine et équilibrée. Pour profiter de ses différents bienfaits, il est préférable de le consommer cru et d’éviter celui séché en poudre. Avec sa version « crue », l’ail garde ainsi toutes ses propriétés !

L’ail est un condiment pouvant s’ajouter dans de nombreuses recettes pour les assaisonner. Pour profiter de ses vertus, il est inutile d’en consommer à tous vos repas ; une à deux fois par semaine suffisent.

A noter : le bulbe peut être ôté ou non. Si vous le conservez, sachez qu’il peut entraîner des troubles digestifs. Mais en ne l’enlevant pas et en consommant de l’ail cru en petite quantité, ce condiment devient un antibiotique naturel puissant. A vous de voir ce que vous préférez !

manger de l'ail le soir

Pour la quantité, ceci dépend de vous et de l’intensité que vous souhaitez donner à votre plat. Mais attention à consommer l’ail avec modération !

Et manger de l’ail le soir : est-ce une bonne idée ?

L’ail est un aliment aux vertus bénéfiques pour la santé. Peu calorique, mais riche en vitamines et autres minéraux, ce condiment phare en cuisine vous aidera à soulager certains troubles et à perdre du poids. Mais faut-il manger de l’ail le soir ? En réalité, ceci est déconseillé. En effet, même si l’ail présente des atouts santé non négligeables, cet aliment peut causer une acidité au niveau de l’estomac et des reflux gastriques. Conséquence : vous aurez du mal à digérer et cette mauvaise digestion vous empêchera de bien dormir. Manger de l’ail le soir n’est donc pas une bonne idée.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Bouton retour en haut de la page